HAUTE-VIENNE






1604    Lussac les églises.  87360      Evenements arrivés...

Evenements arrivés à Lussac les Eglises annotés par Pierre Prévost,curé du dit lieu.
en 1604 tremblement de terre, page . 83
1606 baptême de la cloche Ste Barbe .34
1607 Feu de joie en l'honneur de la naissance du duc d'Orléans,frère du Roi.43
1608 Les Huguenots enterrent le corps du fils du seigneur René Lignault dans l'église St Martial . 50
Poitiers huit janvier 1908. Henri Auburgeois de la ville du Bost. "

Source: AD87 - Microfilm de Lussac les églises.
Document déposé par Rolande Vally
Lui écrire





1724    Panazol  87350      Bénédiction de la petite cloche.

Le vingt septieme Jour du mois daoust de lannée mille sept cent vingt quatre jay beny par la permission de monseigneur eveque de limoges, la petite cloche de la parroisse de panazol qui est placée du coté de sa maison curiale pesant trois cent quarante cinc livres a esté parrain a la benediction sr Jean boutinaud et maraine Jeane puirases femme a Jean billion laquelle a declaré ne scavoir signer et le parrain a signé avec moy
Soudanas pretre vicaire


Source: AD87 - Microfilm registre B.M.S de Panazol : 5 MI 114/14
Texte déposé anonymement





1731    Pageas  87230      Année de pauvreté.

Le vingt et un septembre 1731 la gelée a emporté presque tous les blés noirs de la paroisse et l’a réduite à la dernière pauvreté.

Source: BMS de Pageas
Texte déposé anonymement





1743     Panazol  87350      Travaux dans l'église.

fin de la presente année
Au mois de juin de la presente année jay fait crepir et blanchir leglise en dedans et fait faire la chaire a prescher, laquelle ma cousté soixante et six livres que jay recû des dons de feu leonard bonet marguillier de cette eglise en ce quil serat fait aux depans de la fabrique un service chaque année pour le repos de son ame ou de ses parans le lendemain de la feste de St leonard en cas que ledit service ne fut pas fait les parans dudit bonnet auraient droit denlever laditte chaire ce que je certiffie et reconnais attendû quil a esté donné par ledit bonet pres de cent livres en tout et le surplus a esté emploÿé en dautres reparations et qu'on na pas [jugé ?] a propos de passer un contrat pour […………. mots effacés] forme ledit service pour evitter les fraix qui se seraient montes gros en diminution de la ditte somme de cent livres et selon la decision de monseigneur jean gilles du [……. illisible] nostre illustre prelat
lhuilliers curé de panasol


lequel service serat paÿé par le fabricien comme lordinaire pour un seul prestre
lhuilliers curé de panasol


[à la suite, sur la même page]
lan mille sept cent vingt huit jay planté moÿmeme le fresne qui est aupres de la croix de fer dans le cimetiere
lhuilliers curé de panasol


AD87 - Microfilm registre BMS de Panazol : 5 MI 114/15
Texte déposé anonymement





1751    Pageas  87230      " une grêle extraordinaire..."

Le vingtième du mois de juillet 1751 environ les quatre heures du soir, s’est élevé un tonnerre affreux accompagné du plus terrible orage et d’une grêle extraordinaire qui dans l’espace d’un quart d’heure a emporté générallement tous les grains, dissipé tous les fruits et les sauvages chanvres et légumes renversés et fracassés presque tous les arbres, endommagé presque tous les bâtiments et désolé cette pauvre paroisse excepté les villages de Chareille, la Gâcherie et les Fosses qui ont été peu incommodés.

Source: BMS de Pageas
Texte déposé anonymement





1755    Arnac-La-Poste  87160      Louis XV reçu un coup de couteau en sortant de Versailles.

1755 janvier

Le cinq du dit mois et an Le roi Louis XV reçu un coup de couteau en sortant du château de Versailles pour aller souper au Trianon.Heureusement la pointe ne pénétra pas assez avant pour lui ôter la vie. Toute la France fut alarmé de cet accident. "Je suis piqué" s'écria le roi en retirant sa main de son sein pleine de sang, qu'on arrête cet homme qui a un chapeau bordé. Il était facile a remarquer ayant son chapeau sur la tête. Monseigneur le Dauphin arrivant de Trianon ou la cour s'était transporté pour y faire les rois se jette tout épleuré sur son père "O mon père" dit il "que n'ai - je reçu ce coup fatal!" "mon fils" répondit le roi "le mal serait plus grand et je serais inconsolable" Sa majesté demanda a recevoir les sacrements et offrit a dieu le sacrifice de sa vie. Cependant lorsqu'on eu sondé la playe on comprit qu'elle ne serait pas mortelle surtout après que l'assassin eut assuré qu'il avait oublié d'empoisonnner son poignard. Le malheureux souffrit tous les tourments de la question avec une constance étonnante sans rien avouer sur quoi l'on put compter, rétractant après ce qu'il avait dit. Il fut écartelé après avoir souffert des tourments effroyables. Le roi voulait lui faire grâce, mais le parlement ne put y consentir ainsi François Damien s'est acquit une renommée que personne ne peut envier.

Source: BMS d'Arnac-La-Poste
Texte déposé par Mm Prévost


Lui écrire





1766    Nantiat  87140      Maison-Rouge ou Auberge Rouge???

Nantiat le 8 septembre 1766:

Sépulture de...(omis), âgé d'environ 30 ans, décédé à Maison-Rouge chez la veuve Négrier, par la faute de la cabaretière qui s'est emparée de tout, originaire d'Auvergne, étranger.
En présence de:
François Delage, Léonard Desvergnes, François Ducloux qui lui ont trouvé des marques de catholicité et ont déclaré ne savoir signer
Besse Pr de Sardent et de Nantiat.


Source: Registre paroissial
Texte déposé par Sophie Fontaine.


Lui écrire





1773     Oradour-sur-Glane  87520      Bénédiction du cimetière.

bénédiction du nouveau cimetiere du 12e may [dans la marge]

Le douzieme may mil sept cent soixante treize, le nouveau cimetiere de cette paroisse scitué au dessus du village de chés maignot, et dont mr delescours de puygaillard, a fourni le terrain, en echange de l'ancien, a eté beni par mr deschamps prêtre et curé de saint victurnien, commis par mgr l'evêque de limoges, pour cette cérémonie, comme il est porté par le procès verbal dud. Jour, dont coppie est attachée a l'original du présent registre.
Lagasne prieur et curé d'oradour sur glâne


AD87 - Microfilm registre B.M.S d'Oradour-sur-Glane : 5 MI 110/2
Texte déposé anonymement





1799    Panazol  87350      Une déclaration de naissance bien tardive !!!

L'an sept de la République francaise une et indivisible, et le dix sept floréal à huit heure du matin s'est presenté pardevant nous agent municipal de la commune de panazol, et sont comparus dans la maison commune le citoyen jean chadelas au moulin de Gatisse dite commune qu'il nous a déclaré qu'il était née le vingt cinq Germinal dernier et de son légitime mariage avec la citoyenne marie Gorsseix son épouse un enfant femelle et lui à donné le près nom de catherine, ledit chadelas s'étant trouvé absent l'ors de lacouchement de son épouse et ne se trouvant dans sa maison qu'une jeune personne de dix ans, et sa dite maison se trouvant éloignée des hameaux voisins, se qui fait que ladéclaration na pu être faite le vingt cinq Germinal par ledit chadelas n'y par aucun de sa maison, et nous a Requis acte ce que nous avons fait en presence du citoyen piere chadelas oncle paternel demeurant au hamau de la cintra commune de saint just et de la citoyenne catherine chadelas chadelas tante paternelle demeurant audit moulin de gatisse et d'age competans et ont declaré les témoins susdit declaré ne savoir signé de ce interpelles % aprouvant un mot Raturé %
Nanot


Source: AD87 - Microfilm registre des naissances de Panazol : 5 MI 114/1-3
Texte déposé anonymement


Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.