VAR





1679    Collobrières  83610      Punition divine ???

"le 1er aout 1679; antoine rouel âgé de 33 ans a été tué d'un coup de foudre dessous un chataigner s'y étant hébergé avec deux anes chargés de foin qui ont été tués aussy, pour faire voir sans doute que ç'a esté en punition du travail qu'il faisait au mépris des fetes ordonnées de l'église"

Source : VAR ; Collobrières ; 1679-1681 ; vue 11 / 39.
Texte déposé avec demande d'anonymat.





1691    Entrecasteaux  83570      Une mort surprenante.

Entrecasteaux :Le 12 septembre 1691 :

« honorade triconne femme de anthoine marcel est morte par une mort surprenante d’un débord de la rivière l’ayant emportée et l’ayant attachée(?) le long la rivière le 12 septembre 1691 temoin signe anthoine arbaud et de moy »

Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1706    Entrecasteaux  83570      Un curé observateur.

« Le 12 mai 1706 est arrivé un éclipse du soleil ou la lune couvrit entièrement le soleil mais d'une manière extraordinaire qu'on n'aurait pu lire pendant l'espace d'une heure tant l'air était obscur. On n'avait vu jamais un éclipse semblable »

Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1709    Carcès  83570      querelle de clocher ? non de cimetière !

Le 9 mai 1709 à Carcès :

« L’an mil sept cent neuf et le neuvième jour de may a quatre heures après midi contre ma volonté et sous vains prétextes a été fait l’enlèvement du corps de Jean Sarret du lieu de Vidauban âgé d’environ soixante cinq ans par les frères observantins pour être enseveli en leur église, de quoi je proteste en présence de Messire Joseph Revertegat prêtre du lieu de Monfort et de Messire Joseph Jauffret acolyte du lieu de Salernes soussignés et de Messire Gasille prieur de Vins et maître Galar notaire lequel serait décédé en ce lieu depuis deux heures. »Revertegat prêtre
Siméon vicaire


Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1712    Carcès  83570      Mutinerie.

Le 16 avril 1712 à Carcès :

« Le 16 à midi décès de Claire Rouvier âgée de trente ans femme d’Antoine Taneron ensevelie à la paroisse __________, l’ensevelissement ne pouvant pas se faire à la paroisse car les parents s’estant mutinés par dépit de ce que nous n’avons pas cru la devoir ensevelir le soir nuit close ils l’ont fait porter à l’église des frères observantins le dix sept à huit heures du matin. Témoins M. Renoux prêtre et M Gazan notaire »

Siméon vicaireGazanMarcel Clavier

Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1714    Cotignac  83570      un crime passionnel ?

« L’an 1714 et le 27 mars mariage a esté célébré entre Jean Archier veuf de dite marguerite Girard d’une part et Madeleine Paul fille de François et de feu Anne Thanaron d’autre. Les parties ont obtenu dispense par une bulle et signature du vice légat d’Avignon touchant l’empêchement du crime et l’absolution le 13 du courant, le dit crime est que le dit Archier du vivant de marguerite Girard sa dite femme aurait commis adultère avec la dite Paul avec promesse de l’épouser après la mort de la dite femme ni l’une ni l’autre n’ayant pourtant point machiné la mort de la dite Girard. La dite bulle et signature ont été vérifiées et signées pas les banquiers expéditionnaires en cour de Rome demeurant à Aix le 19 du présent mois, dûment annexés et célés au parlement d’Aix le 20 du dit a esté fulminée, enregistrée et contrôlée à Fréjus le 25 du courant en déclarant que les enfants qui en naîtront seront de légitime mariage. Mgr l’évêque a encore dispensé les parties de la publication des bans en pareil cas et du temps du carême prohibé par l’église, ont aussi accepté la pénitence imposée par le St Siège et par le prélat, n’ayant découvert aucun empêchement canonique ou civil le les ai conjoints du lien du mariage par parole des parties. Présence du père et des témoins soussignés avec nous »

JarchierJ. paulf. Paul broutinf. Arguillouxf. LieutardJmeiffredy vic.

Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1718    Carcès  83570      un homme battu ?

Le 26 avril 1718 à Carcès :

« un homme de Seillans âgé d’environ soixante cinq ans ayant dit être sorti de son pays pour chercher son pain sa femme ne pouvant le supporter ayant des enfants mariés est mort à l’hôpital et a été enterré dans le cimetière le vingt six avril mil sept cent dix huit présents jacques ambard et antoine gardon »
Gardon vicaire


Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1738    Entrecasteaux  83570      est-ce de tomber de haut en bas qui est pardonné ou d’être enceinte ?

Entrecasteaux, le 17 février 1738 :

« marguerite marcel fille de jean âgée de trente années est morte après s’être précipitée du haut en bas de sa maison pour avoir été trouvée enceinte devant le public et ayant eu le temps avant mourir de demander pardon à dieu de sa faute et avoir reçu les derniers sacrements le dix a sept feuvrier 1738 et enterrée au cimetière selon les formes ordinaires »
pons vivaire


Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1742    Entrecasteaux  83570      Barthélémy le bienheureux !

Entrecasteaux le 12 octobre 1742 :

« bertholomi arnoux âgé de septante ans est mort après avoir resté neuf ans dans son lit à sa bastide ayant reçu les sacrements le douze octobre 1742 et enterré au cimetière en présence de ses enfants selon les règles de l’église »
pons vicaire


Source : registres paroissiaux.
Texte déposé par Lionel Bertrand.
Lui écrire





1788    Callas  83330      un loup à Callas ???

Callas 7 juin 1788 :

"... Dominique Pierrugues, âgé de 11 ans et 8 mois, fils légitime de Jacques Pierrugues, muletier, et de Catherine Mistral, dévoré la nuit dernière par une bête féroce ainsi qu'il conste par la procédure prise par les officiers de justice de cette ville à nous communiquée et portant ordre de sépulture sur les restes de son corps, a été enterré au cimetière."

Source : AD Var ; Callas; 1785-1792; vue 69/174
Texte déposé par Pierre Bertrand
Lui écrire



Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.