SOMME






1719    Herleville  80340      le draps mortuaire a été placé sur le clocher...

La postérité se souviendra que dans cette paroisse d'HERLEVILLE il y est mort onze grands corps en huit jours de temps d'une maladie pestilentielle , on a cessé de sonner pour les défunts, le 13 mai le draps mortuaire a été placé sur le clocher il y est resté jusqu'à la Toussaint

signature: BIGOUGNE                                


Source: microfilm des registres paroissiaux de Herleville (80)
Texte déposé par Michel VILLET
Lui écrire





1733    Moyenneville  80870      Le feu ...a consummé en peu d'heures toutes les dites maisons.

"La nuit du 19 au 20 Septembre le feu ayant pris dans la maison de Joseph Lami et étant communiqué à la maison et battiment de Jean Delattre et là aux maisons et battiments de la veuve Jean Duponchel et de la veuve Jacques Duponchel, a consummé en peu d'heures toutes les dites maisons et battiments avec perte presque générale de leurs grains, meubles et effets. Le pauvre Daniel De Cayeux, vieux et infirme y a été brulé sans qu'on ait pû lui donner secours"

Source: Registres paroissiaux. 20.09.1733 à Moyenneville.
Texte déposé par Antoine Lecat.
Lui écrire





1746    Mons Boubert  80210      Ici, on inhume les blessés.

16.06.1746 – En vertu de l’ordonnance de Mr Requin, Lieutenant Général Criminel, accompagné de Mr Caumenil, procureur du roi à Abbebille Sénéchaussée, du Ponthieu, qui sont venu faire la vérité, avec Mr Buteux, médecin et chirurgien d’Abbeville, du corps de Philippe Dugardin, berger à Bretel, de cette paroisse, attendu que le bruit court qu’il avait été blessé, je soussigné curé de cette paroisse certifie avoir inhumé le dit Philippe Dugardin, 63 ans, fils de Guillaume, décédé le 15, dans le cimetière de cette paroisse. Son neveu et sa nièce, Jean Friville et Marie Anne Dujardin, ont signé avec nous.

Source: registres paroissiaux de Mons Boubert
Texte déposé par Antoine Lecat
Lui écrire Voir son site





1748    Mons Boubert  80210      Les risques de la corvée.

14.06.1748 – Décès de Fréville Pierre, 62 ans, tisserand de toile demeurant à Boubert, fils de Louis, tisserand, et Grisel Jeanne. Il a été tué par un rideau de terre et marne au bas duquel il travaillait pour amander un chemin menant à la carrière de Cambron et a été inhumé le lendemain dans le cimetière de cette paroisse.
T: Etienne Friville.

Source: registres paroissiaux de Mons Boubert
Texte déposé par Antoine Lecat
Lui écrire Voir son site





1757    Gézaincourt  80600      que la seigneur nous préserve désormais de pareils orages.

"Aujourd'hui vingt et un janvier à minuit il est arrivé ier (hier) un orage considérable que la pluye a fait gonfler le lit de la rivière d'une façon si extraordinaire que l'eau a débordé et a entré dans les maisons à hauteur de cinq pieds en quelques endroits on a perdu des volailles qui se sont noyés, des chevaux des vaches, des cochons sans compter tous les fourages qui ont été gaté les terres de la campagne à moitié dégelées ont été emportés dans la rivière. A Doullens et à authieule, orville, et autres endroits, des hommes ont été trouvé noyés, des granges et des maisons renversés, des chevaux attachés à leurs auges ont été vu dans la rivière aussi noyés, des chariots, des roues, et autres ustensiles de labour entrainés dans l'eau que la seigneur nous préserve désormais de pareils orages.

J. L'Evêque (curé)"


Source: BMS de la paroisse de Gézaincourt (80) près de Doullens (5MID601)
Texte déposé par Agnès
Lui écrire





1767    Mons Boubert  80210      Une mort qui ressemble à une vengeance.

" Le 16.11.1767, décès de Roussel Marie Catherine, femme d’Antoine Gricourt. forçat dans les galères du roi. Son corps a été trouvé assommé et égorgé dans un trou au bout d’une pièce de terre du terroir de Mons, occupée par François Grisel. Les officiers de Monseigneur Le Prince de Soubise, seigneur dudit Mons et Boubert, ont dressés procès verbal du genre de mort qu’avait subi ladite femme et m’ont fait somme de lui donner la sépulture ecclésiastique, ce qui a été exécuté les jours et ans susdit, en présence de Nicolas et Pierre Roussel, ses frères, journaliers, qui ont signé avec moi vicaire de la paroisse dudit Mons."

Source: registres paroissiaux de Mons Boubert
Texte déposé par Antoine Lecat
Lui écrire Voir son site




1777    Davenescourt   80500      Jour d'orage.

L'an 1777 le 6 juillet, Jean Baptiste Lefebvre fils de Jean François lefebvre et de gabrielle Leclerc laboureurs a Chaussoy de cette paroisse,tué par le tonnerre avant hier dans les champs.garcon agé de 20 ans ou environ a été inhumé dans le cimetière par moi curé sousigné en présence de son pére et de michel Heudin procureur D'offrée ,d'arvilliers y demeurant, son oncle maternel tous deux témoins qui ont signés avec nous. (registre de Davenescourt)

Source: registre paroissial.
Texte déposé par Jean paul Blandinières.

Lui écrire





1778    Bouillancourt-En-Séry  80220      S'il avait su, il serait allé à la messe !

"26.12.1778 – Le Vingt Six de la susdite année, nous, Prieur curé soussigné, en vertu de la sommation que nous a été donné par Jean Bremard sergent de la Châtellenie de Bouillancourt En Séry en date du même jour, avons fait l’inhumation du cadavre d’Euphrosie Maclard, âgée d’environ trente ans, fille de feux Dominique et Cretel Marie Anne, cruellement assassinée dans sa maison pendant les matines de la nuit de Noël comme il a été constaté par les actes des officiers de justice, dans le cimetière de l’Abbaye Au Bois avec les cérémonies ordinaires de l’Eglise en présence de François Dominique Maclard, frère, Jacques Caron, cousin germain, Jacques Duval, et d’une quantité de parents et témoins, le présent acte fait et signé les jours et ans que dessus. T: Maclard François Dominique, Duval Jacques, Caron Jacques, Delienne …, prieur curé de Bouillancourt En Séry."

Source: acte de sépulture figurant dans les registres de Bouillancourt-En-Séry (80):
Texte déposé par Antoine Lecat
Lui écrire Voir son site





1785    Le Translay  80140      L'Antoine ne devait pas boire beaucoup d'eau !!!

Le 4ème jour de Mars 1785 a été retirée du puit d’Antoine Dallery, laboureur, Marguerite Hocquet, fille de Jean Hocquet, tailleur d’habits, et de feue Marie Pegart, qui était probablement tombée depuis plusieurs jours, et le même jour a été de la sentence de Pierre François Godefroy, notaire à Bouttencourt et Bailly de la Saigneurie du Translay, signifié par Jean Baptiste Delignière, sergent de la dite Seigneurie, à l’effet d’enterrer le dit cadavre dont la corruption pourrait être dangereuse ce qui a été excuté selon désir de la sentence les dits jours et ans que dessus en présence d’Antoine Wamain, menuisier, et Jacques Claude Vulfran Calipe, magister, qui ont signé avec nous curé de cette paroisse, était environ âgée de 35 ans.

Source: registres paroissiaux de Le Translay
Texte déposé par Antoine Lecat
Lui écrire Voir son site




1789    Davenescourt   80500      Accident de carrière.

L'an 1789 le 11 Juillet françois Debailli carrier, marié de Marie Félix delacroix,décédé hier au matin suffoqué dans une carrière a Saverolles agé de 58 ans a été par nous curé soussigné inhumé dans le cimetière en présence d'alexandre Parvilleu son gendre quia déclaré ne savoir signer, de nicolas Defouilloy et de Melchior Florent Billot nos paroissiens et témoins qui ont signé

Source: registre paroissial.
Texte déposé par Jean paul Blandinières.

Lui écrire





1802    Amiens  80000      3 Notaires faussaires.

"Le six de ce mois, ont été exposés sur l'échafaud aux regards du peuple, sur la place publique de cette commune, trois Notaires du Pas-de-Calais, condamnés, par Jugement du Tribunal criminel de la Somme, à la peine de vingt années de fer pour crime de faux en écritures authentiques. Ils avaient fabriqué une fausse obligation de 30.000 (?) & un faux testament de la citoyenne CATAIN, domiciliée à Hesdin (62) & décédée. Ils avaient déjà été condamnés par Jugement du Tribunal criminel du Pas-de-Calais. Le jugement avait été cassé sur le fondement que, parmi les jurés du jugement, il s'en était trouvé un qui était assesseur de Juge de Paix. On dit que ces trois condamnés ont affiché, pendant tout le temps de leur exposition, une insouciance et une audace rares."

Source: AD 80 - Cote 724 PER 1
"Bulletin de la Somme N° XVI du Mardi 10 Messidor An 10" "Justice" "Tribunal criminel"

Texte déposé par Nicole Prouin
Lui écrire





1803    Amiens  80000      "Les maladies qui ont attaqué les enfants ..."

"Les maladies qui ont attaqué les enfants dans les quatre premiers mois de l'an XI, à Amiens, sont particulièrement la petite vérole & la rougeole ..... sans qu'aucun officier de santé eût été appelé à leur secours. Ce tableau effrayant de mortalité démontre les funestes effets du vieux préjugé qui accorde aux commères, le droit exclusif de traiter la variole & devrait porter nos concitoyens à accomplir la vaccine .......

TRANNOY, médecin


Source: AD 80 - Cote 724 PER 1
"Bulletin de la Somme - N° II du mercredi 20 Pluviôse an XI "Médecine"

Texte déposé par Nicole Prouin
Lui écrire


Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document. >