LOT-ET-GARONNE



1709    Saint-Géraud  47120     Note sur l'hiver de 1709.

        Le 6 janvier 1709, commença à geler si fortement que la gelée, qui dura l'espace de 15 jours environ, avec de la neige, qui étoit sur la terre de 2 ou 3 pans, emporta généralement tous les arbres fruitiers et principalement tous les chataigniers et noyers. La plus grande partie de la volaille se gela.
        Pour exprimer enfin la grande rigueur de cet hiver, les charettes chargées passoient à Libos sur la rivière du Lot glacée, les voituriers y passoient, avec leurs cheveaux chargés sans grande crainte. Quand le dégel arriva, la rivière du Lot devint si furieuse, qu'il sembloit qu'elle alloit submerger tout Libos par la grande quantité de glace qui descendoit ; les unes étoient si entassées sur les autres qu'il sembloit voir des navires sur la rivière. Le murmure et le bruit de l'eau étoient si furieux, que tout le monde en étoit émerveillé. Enfin il ne resta pas une digue sur la rivière qui ne fût très andommagée.
        Il y auroit plusieurs autres choses à rapporter qui sont des conséquences nécéssaires : le pain étoit si gelé qu'il étoit presque impossible de le couper ; le vin pur se geloit dans les cuves ; à grand peine pouvoit-on en tirer de la barrique et celui qui en sortait étoit si fort qu'il en falloit peu pour s'enivrer. On trouvoit en plusieurs endroits des personnes gelées.
        Une nuit il gela si fort que cet humeur qui sort du souffle que l'on fait en dormant se trouva gelée entre les draps de lit et le visage ; la salive se geloit en l'air avant qu'elle ne fut à terre...

Source: Registre paroissial.
"Le Grenier" Bulletin du Cercle de Généalogie de Bull S.A, 4ème trimestre 2000 N°35






1709    Agen Paroisse St-Hilaire   88300      "grande mortalité dans l'automne et surtout des petits enfants..."

L'année 1709 que l'on nomme l'année du grand hiver a cause que la froidure qui avait commencé a devenir très aigu le soir des Rois à huit heures et qui ne dura que jusques au 22 du même mois de janvier pendant lequel temps le froid fut si dense que le vin se glaçait dans les caves les plus enfermées. Toutes les vieilles vignes moururent, presque tous les arbres fruitiers, tous les chênes noirs et généralement tous les noyers, toutes les rivières furent glacées ou pour ainsi dire pétrifiées. Il y eu une quantité prodigieuse de neige et le dégel étant arrivé, la rivière de Garonne causa un grand ravage parce que les glaces rompirent les bateaux, les chaussées et emportèrent les moulins. Dans le mois de février la froidure recommença, et tua toutes les avoines, fèves, linels, et qui plus est le blé dans tout le royaume à la réserve des plaines. Néanmoins le mois de mai ayant été fort humide le blé repoussa jusques à quarante rejetons communément , et même, on en compta jusques à quatre-vingts, on espérait une grande récolte si le brouillard ne l'eut emportée dans le mois de juillet qui coupa jusques au nœud du pied de blé. La récolte fut très petite, n'ayant pas recueilli les semences et fut retardée, le peu de vin qu'on recueillit ne peut pas venir a sa maturité, beaucoup de gros millet qui est la seule nourriture du peuple et beaucoup d'avoines . Dernière grande mortalité dans l'automne et surtout des petits enfants. »

Source: registre paroissial.



1733    Mérens  47480     Interdiction de l'église et du cimetière de Mérens.

nous vicaire generaux de monseigneur lillustrissime et reverendissime evesque dagen conseiller du roy en tous ses conseils, veu le procès verbal de la visite de léglise et cymetiere de St pierre de meyréns faite par le sr antoine præceptis curé de serres en consequance de la commission a luy par nous adressée en datte du second du mois de juin 1733 : le dit procès verbal datté du troisieme du meme mois signé du dit Sr præceptis nous avons ordonné et ordonnons qu'on fairré incessament careler la dite eglise, et fermer le dit cymetiere dune maniere que le betail ne puisse pas y entrer, et quon y faira faire deux portes qui puissent se fermer le tout aux dépens de ceux qui y sont obligés et les dites reparations seront faites dans deux mois et faute de ce, la susdite eglise de meyrens demeurera interdite pour les sepultures seulement aussi bien que le dit cymetiere, sans quil soit besoin dautre ordonnance ny declaration dinterdit que cele la deffendons au Sr vicaire desservant la dite paroisse de faire aucune sepulture dans la dite eglise ou cymetiere susdit si dans deux mois les dites reparations ne sont faites. voulons que notre presente ordonnance soit lue et publiée au prone de la messe paroissiale pandent trois dimanches ou fetes consecutives et afin que personne nen pretende cause dignorance, donné a agen dans le palais episcopal le sixieme du mois de juin 1733 signé de lasserre vic. genl
par messieurs les vicaires

generaux

cousseau Sécretaire


il a ete meme deffendu aux moniers tant de la ville que de la campagne de porter ny bléd ny farine les iours des dimanches et festes les consuls de la ville dagen lont fait deffendre a sond de trompe sous peine de cinquante livres damandeLacourt vic. casuel de mérens, et approuvé pour Ste foy dagen

Source: Généagenais





1785    Montclar  47480     A propos de la sécheresse de 1785.

Dans le cours de cette année, il y a eu si peu de pluye qu'on peut la regarder comme une des plus sèches qu'il y ait eu de mémoire d'homme; les fourrages ont tellement manqué que le gouvernement a fait répandre dans toutes les provinces des imprimés, et que les Académies même en ont donné pour enseigner aux peuples divers moyens d'y suppléer durant l'année; je dois ajouter, par rapport à la sécheresse que tous les ruisseaux ont été à sec, les puits dans la plaine et ailleurs étoient pour la plupart sans eau, la rivière du Loth (sic) étoit si peu marchande qu'on ne pouvoit plus voiturer les denrées et les marchandises.

d'après les propos d'un médecin de Monclar-d'Agenais.
Source: GÉ Magazine n°237 mai 2004 page 19.





Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.