LOT





1687    Catus  46150      Une reconnaissance de dette pour un acte très particulier.

Acte passé par Maître DE PETRA, notaire à Catus (46), le 2 mars 1687 :
Résumé :
Anthoine LABRO, fils à Jean dit PEREBLANC, habitant du Causse de Cahors, paroisse de Saint Méard, reconnait devoir la somme de 80 livres à Jean FEYT, chirurgien de Catus, "pour une maladie que Margueritte de MARMIESSE, femme à LABRO, eut, et à laquelle et par des accidents arrivés, FEYT coupa une jambe à la ditte MARMIESSE, laquelle fut traitée jusqu'à sa parfaite guérison et au contentement de LABRO".

Source: Archives Départementales du Lot, cote 3 E 336 9.
Texte déposé par Alain Pérel
Lui écrire





1788    Gramat  46500      Vol du registre paroissial.

³L'an 1788 et le 19e jour du mois de février (...) Me Jean-François VAURS, docteur en théologie, curé de Gramat (...) a dit que le registre des baptêmes, mariages et sépultures de l'année dernière qui devait être remis devers le greffe du présent siège en exécution de la déclaration du Roy du 9 avril 1736, fut enlevé de sur la table de la sacristie dudit Gramat dans le mois de novembre dernier et dans le temps que M. CASTEL vicaire était occupé à faire un enterrement, ce qui a mis ledit VAURS dans l'impossibilité de remettre ledit registre devers le greffe, que s'étant donné tous les mouvements possibles pour découvrir ledit registre, il fut remis par l'auteur, sans doute, dudit enlèvement partie dudit registre, ce qui fut fait clandestinement après avoir cassé les vitres de la sacristie et l'avoir jetté dans icelle....".

La suite du texte précise que plusieurs feuillets du registre ont été arrachés, et que ceux-ci seront remplacés par une copie du double...

Source: registres paroissiaux de Gramat (46)
Texte déposé par Jean-Philippe HENRY
Lui écrire webmestre de FranceGenWeb Saône-et-Loire






1806    Cahors  46000      La tenue vestimentaire d'un jeune notaire.

D'après la description du 11/04/1806 d'Antoine Andurau, commissaire de police de la commune de Cahors chargé des premières constatations lors de l'examen du corps du sieur Minihot; jeune notaire de Mondoumerc retrouvé noyé.

...Le sieur Lafarge (fils, médecin) s'étant rendu à notre réquisition le cadavre a été déshabillé, il était vêtu d'un premier gilet à manches étoffe blanche, d'un second gilet sans manches de velours rayé de différentes couleurs, une paire de culotte longues de toile grise et pardessus un pentalon d'étoffe grisâtre, une pâire de bas de laine bleu ayant en outre aux jambes une paire de brodequins, une chemise de toile de maison il avait au col un mouchoir d'indienne fonds rouge, il était nue tête les cheveux attaché en queue....

Source: CGPTT/87/2/2001


Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.