GERS






1701    ????  32      Les derniers jours d'un centenaire.

Le seize septembre 1701 est mort Pierre MOLLERE mon père âgé d'environ cent ans ayant conservé son bon sens et sa mémoire jusqu'à son dernier soupir il se confessa et communia quatre jours avant sa mort et se tira du lit sans aucuns secours pour recevoir le St viatique à genoux, et ayant demandé l'extrême (onction) vingt quatre heures avant celle de son trépas, il l'a reçue avec une parfaite résignation. Il est enseveli dans l'église proche le balustre à main droite de l'entrée.

Présents: François DARRIEUX, Jean LASMOLLES dit Bourrouil


Texte déposé par Jacques Boulet
Lui écrire Pour obtenir copie de l'original, lui écrire Voir son site





1709    ????  32      "il tomba tant de neige qu'elle dura plus de quinze jours..."

Cette Année 1709 fut extraodinaire, la rigueur du froid commença le 7 janvier, il tomba tant de neige qu'elle dura plus de quinze jours, et pendant la neige ou après il glaça si fort que dans les rivières et dans les estangs la glace avait dix a douce pams d'espesseur; La moisson en fut fort endommagée, il y eut fort peu de grains particulièrement dans les terres maigres, les vignes et les hautins* séchèrent presque partout, et il ne se fit aucune mention de vendange, il y eut même quantité d'arbrs fruitiers et spécialement les noyers et les figuiers entièrement secs et beaucoup d'autres arbres comme chênes, ormeaux, saules etc, etc...

Source: ( dep: 32 )
Texte déposé par Jacques Boulet
Lui écrire Pour obtenir copie de l'original, lui écrire Voir son site





1792    Barran  32350      Passation des registres des naissances, décès et mariages

l'An I de la République

L'An mil sept cent quatre vingt douze et le quinzième jour du mois de novembre de la République a la réquisition du citoyen procureur de la Commune de Barran nous officiers municipaux du dit Barran nous sommes transportés dans la maison presbitoriale lieu d'habitation du citoyen curé à l'effet de dresser procès verbal de la remise qui nous a été faite du présent registre des naissances décès et mariages par le sus dit curé, de plus le dit citoyen Chazan curé nous a remit une liasse de registres contenants soixante treize copies tant du dit Brandange et du dit Lacastaigne et avoir signés avec le dit Thezan curé, fait clos et arrêté le jour et An I de la République Française

Signé: Thezan curé de Barran - Begnery (?) maire - Conor …nipale - Campardou…de la Cne - Prusithet ……(?)


Texte déposé par Jacques Boulet
Lui écrire Pour obtenir copie de l'original, lui écrire Voir son site





1837    Auch  32000      l'arbitraire d'un commissaire de police sur le choix des patronymes d'enfants abandonés.

L'an mil huit cent trente sept, le vingt octobre, à dix heures du matin, devant nous Victor TABOURIECH adjoint délégué par M. le Maire de la Ville d'Auch, le Commissaire de Police remit le procès verbal dont la teneur fut =

Ce jourd'hui dix neuf octobre mil huit cent trente sept à une heure du soir est comparu par devant nous Mathieu BERGéS, Commissaire de Police de la Ville d'Auch, le portier de l'hospice qui nous a déclaré qu'il avait trouvé déposés quatre enfants nouveaux nés sur la porte de l'hospice, après avoir frappé, m'y étant transporté j'ai trouvé les enfants enveloppés dans des haillons avec chacun un billet et tous les quatre du sexe féminin, dont le premier portant ( la petite fille est née le seize octobre courant, nommée Josèphe ) à qui j'ai donné nom de DUMAS Julie. La seconde portant ( la petite fille est née le dix huit octobre, nommée Désirée ) à qui j'ai donné le nom de PINEL Ursule. Le troisième portant ( la petite fille est née le dix huit octobre, nommée Marguerite ) à qui j'ai donné le nom de HENRY Catherine. Le quatrième portant ( la petite fille est née le seize octobre, nommée Adélaïde ) et à qui j'ai donné le nom de FOURNIER Jeanne, et j'ai ordonné qu'on les entrent dans l'hospice, octant quoi, j'ai dressé le présent procès verbal pour servir et valoir comme de droit.

Fait à Auch le jour, mois et an que dessus.
Signé BERGéS


Le tout en présence de Louis RUIDE, tailleur, âgé de soixante douze ans, et de Baptiste CLERMONT, brassier, âgé de soixante quatre ans, habitants d'Auch, dont acte signé par nous et BERGéS, non les témoins pour ne savoir, après lecture faite.
Signé: TABOURIECH - BERGé




Relevé sur le registre de l'Hospice d'Auch

Nom Prénom Noms des Nourrices Communes Dates notes
Fournier Eugénie Dumont Jne-Marie Peyrusse-Massas 4/2/1837
Fournier Jeanne Ranson Marie Montesquiou 21/8br/1837 Rentrée à l'hôpital le 25 avril 1840, nouveau placement le jour même chez M Larroux à Mont de Marrast le 25/4/1840 Date de l'admission à l'hôpital le 19/8bre/1837 sous le N° 7329


Source: 5 Mi 752
Transcription intégrale des actes de naissances N° 286
Texte déposé par Jacques Boulet
Lui écrire Pour obtenir copie de l'original, lui écrire Voir son site


Sommaire      Autre département

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.