AUBE





1516    Villenauxe-la-Grande   10370      Excommunication des chenilles et des mulots.

Sous le règne de François 1er, on excommuniait encore les chenilles et les mulots, qui faisaient tort à la récolte, on leur donnait un avocat qui plaidait contradictoirement leur cause contre les fermiers.

Parties unies, faisant droit sur la requête des habitants de Villenoce, admonestons les chenilles de se retirer dans six jours et à faute de ce faire, les déclarons maudites et excommuniées.

Source: Sentence de Jean Milon, official de Troyes en Champagne du 9 juillet 1516
Source: Journal d'information du Cercle de Généalogie et d'Histoire du Crédit Lyonnais N°40

Lui écrire Voir son site




1612-1679    Romilly-sur-Seine  10100     Accident au moulin .

1612 registres par Maître Jehan Micel vicaire dud. Ro(m)illy et doyen de Marigny

1646 La prise de possession de la cure de Romilly par M(aîtr)e Federic Boullenger curé dud. lieu, fut faicte le dixiesme novembre l’an mil six cent quarante six veille de St Martin
Signature : BOULLENGER


1657 Le douziesme d’apvril aud an Claire Thiveau fille de Maître Scipion Thiveau Procureur fiscal dud Romilly, et d’antoinette Richomme ses peres et mere fut Baptisée Le parrain monsieur le president Perrault seigneur de Romilly et autres lieux la mareine madame la Comtesse de Bussy la mette

Vu et approuvé par nous grand archidiacre et chanoine de l’eglise de Troyes au cours de n(ostr)e visite faicte le 27 aoust 1657 à charge de faire signer les parties quand elles scauront signer, ou declarer ne scavoir signer »
Signature : P. BAUDOT


1668 Suivent les Baptesmes depuis le synode Tenu à Troyes le quinziesme may mil six cent soixante huict

1679 Le vingt troisième juin sur les ... heures du soir Savinien Richomme couvreur de paille aage de quarante cinq ans ou Environ a esté noyé dans la fosse du moulin sans secours d’aucune personne et fut inhumé le 24e jour de St Jean Baptiste dans le cimetière de cette paroisse par nous soussignes, Tesmoins Edmé Richomme, Henry Girost, Estienne Cherpentier, Gaston megret, et plusieurs autres qui ont signes.

Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1689    Romilly-sur-Seine  10100     Baptême en grande pompe.

1689 Le vingt un aoust 1689

Louis fils d’honorable homme Edme Fournier et d’honeste femme Firmine Gouët ses pere et mere est né Le quatorze du present mois avec p(our) Parrain venerable et discrete personne M(aîtr)e federic boullanger prestre et ancien curé dudit Romilly et a present chappelain du chasteau dudit Romilly, et pour marraine Damoiselle Louise Elisabeth Girard fille de deff(un)t hault et puissant seigneur messire Louis Girard vivant conseiller du Roy en son parlement de Dijon et seigneur dudit Romilly, Thil et autres lieux et de haulte et puissante Dame Elisabeth De merlou veuve dudit feu seigneur de Romilly Laquelle susdite Damoiselle a Donné pouvoir de Tenir pour elle le susdit Louis fournier sur les saints fonds du bapteme et de le nommer, damoiselle marie anne Guichon fille de Noble homme Nicolas Guichon ancien chef du goblet chez le Roy et de Damoiselle Marie Langlois ledit sire Boullenger Et laditte Damoiselle Guichon audit nom de procuratrice ont signés.
Signatures : BOULLENGER – Marie Anne GUICHON – GODOT curé


Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1691    Romilly-sur-Seine  10100     Des soldats passent, le peuple souffre!!!.

Le cinquiesme jour de fevrier audit an 1691
Claude Bazin laboureur audit Romilly aagé de cinquante cinq ans ou environ est mort hier ayant été frappé et percé de trois coups de poignard par des soldats passant dans ledit Lieu et a esté ihumé ce jourd’huy dans le cimetiere de ceans en presence de venerable et discrete personne Richard Libertas vicaire desservant le prieuré dud. Romilly de M(aîtr)e Pierre Talon recteur de l’escole dud. Romilly de Jean Bazin mareshal de Jean Imbert cordier marguillier de cette esglise demeurant aud. Romilly tesmoins qui ont signé.
Sisgnatures : LIBERTAS – BAZIN – TALON – IMBERT - GODOT


Le Douze mars audit an 1691
Michel Corpel Laboureur demeurant audit Romilly est Decedé Le jour d’hier de La maladie que luy ont causé des coups de bayonnette dont le frapperent des soldats passants Le jour de la chandeleur et dont il fut percé, et a esté inhumé ce jour d’huy dans La nef de cette esglise en presence de Louis sautreau son beau pere.
Signature : GODOT


Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1693    Romilly-sur-Seine  10100     En ce temps là point de retraite.

Ledit jour trois juillet audit 1693
Simon Champagne couvreur d’ardoise demeurant a Ponts sur Seine aagé de soixante et dix ans, estant tombé du hault en bas d’un pavillon dependant dudit chasteau dudit Romilly en y travaillant est mort de cette chûte aussi tost, le jour d’hier et a esté inhumé ce jourd’huy dans le cimetiere de cette eglise en presence de M(aîtr)e Pierre Talon recteur de l’escole dudit Romilly et Pierre Bonnot hostelier demeurans audit Romilly qui a signé.
Signatures : TALON – BONNOT - GODOT


Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1694    Romilly-sur-Seine  10100     Nomination d'une seconde sage femme.

1694 Ce jourd’huy seizieme jour de novembre presente année mil six cent quatre vingt quatorze, Louise Vacher veuve de feu Estienne Beaujean L’aisné demeurante aud. Romilly aagée de trente sept ans ou environ sur Lavis de plusieurs femmes de cette paroisse qui ont requis qu’il y eut une seconde sage femme et apres avoir esté par nous interrogée et instruite touchant les choses qui regarde L’administration du St bapteme et des principaux mysteres de N(otr)e Religion catholique et reconnue pour femme de bonne vie et moeurs apres le serment par elle presté dans cette eglise sur le Livre des saints evangiles a esté recüe a la ditte fonction de sage femme par nous Nicolas Godot prestre curé dudit Romilly

Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1698    Romilly-sur-Seine  10100     Le moulin! un danger permanent.

Le cinquiesme jour de janvier 1698
Jean Gilon aagé de vingt quatre ans ou environ fils de francois gillon et de defuncte marie Dolot, Domestique de michel Gentil meunier des moulins de Romilly sur Seine, ayant esté estouffé entre le Roüet et la Lanterne desdits moulins le jour d’hier, a este inhumé ce jourd’huy dans le cimetiere de cette eglise en presence dud Gentil et autres.
Signature : GODOT curé


1698    Romilly-sur-Seine  10100     Un "escolier" qui mérite la trique.

Le quatorziesme du mois
Ceux qui auront cette présente minutte ne feront aucune difficulte d’y adjouter foy ayant esté biffee par inadvertance, et par un escolier, ce que j’assure et ay signé ce jourd’huy dixiesme juillet 1698.
Signature BOULLENGER


Source : Mention inscrite au début de la liasse des actes de 1671 à 1698.
Textes déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1704    Jessains  (10140)     Reconstitution des registres paroissiaux.

« Coppie d’un Receuil servant de Registre de quelques Baptémes mariages et sepulcres de la Paroisse de Jessains que les precedens curés ont oublier d’inscrire sur les Registres ordinaires, ledit Receuil fait par ordre de Monseigneur L’Illustrissime et Reverendissime Eveque de Troyes ainsy qu’il ensuit.

L’an mil sept cens quatre le premier jour de Juin Je hubert Moignat pretre curé de Trannes et de Jessains en vertu de la commission a moy donnée par MonSeigneur L’Illustrissime et Reverendissime Eveque de Troyes dans le cours de sa visite audit Jessains en datte du trente avril dernier signé fr. Evéque de Troyes pour prendre les noms et surnoms des habitans deladitte Paroisse de Jessains sur la verité des baptémes mariages et mortuaires qui y ont été faits depuis plusieurs années dont les Registres ne se sont point trouvés, i’ay accepté ladite commission avec tout le respect que ie dois et me suis (?) diligemment informé des habitans de Jessains des temps desdits baptémes mariages et mortuaires en laditte Eglise de Jessains et continûray a m’enquerir iusqu’au jour que le certificat cy dessous cessera pour étre envoié a Monseigneur L’Illustrissime et Reverendissime Evéque de Troyes suivant laditte commision dont la teneur ensuit.

Nous Denis François Bouthillier de Chavigny par la misericorde de Dieu et par la grace du St Siege apostolique Evéque de Troyes dans le cours de nôtre visite faite dans l’Eglise paroissiale de St Pierre de Jessains, Secours de l’Eglise Paroissiale de Trannes de nôtre dioceze le trentiéme jour du mois d’avril mil sept cens quatre, sur ce que l’on nous auroit remontré que les Registres originaux des Baptémes Mariages et Sepulcres de la ditte paroisse de Jessains etoient perdus des années passées du temps des deux curés precedens et que cela étoit d’une grande conséquence pour les habitants de ce lieu, voulant autant qu’il est en nous remedier a cette negligence, avons commis comme par (ces ?) (pretres ?) nous commettons Hubert Moignat curé de la ditte paroisse pour tirer des (parens ?) toutes les lumieres qu’il pourra pour prendre les noms et surnoms de ceux qui sont de ce temps la et en faire des extraits par datte et ensuite un registre qu’il certifiera tant des baptemes, mariages que mortuaires dont il fera des actes et en gardera un et en envoira un autre pour étre mis dans nos archives afin d’y avoir recours quand besoin sera, fait les ans et jour que dessus, signé enfin D. François Evéque de Troyes. »

Remarque : Denis-François Bouthillier de Chavigny fut Evêque de Troyes de 1697 à 1716.

texte déposé par Olivier Gérard
Source : Registres paroissiaux de Jessains

Lui écrire





1707    Villemaur  10190      Passé par les armes

29.4.1707

Le vingt neuf avril, un soldat du régiment des gardes du roy d'Espagne, agé de trente ans ou environ, a été passé par les armes après avoir été confessé par moi prêtre et curé alternatif soussigné, et a été inhumé dans le grand cimetière le même jour en présence de quatre grenadiers qui ne savent signer.

P. BOUCAUT                


Sources : registres paroissaux du village de Villemaur.
Texte déposé par Alain Broquet
Lui écrire Voir son site





1714    Villemaur  10190      Rongé par une bête cruelle...

13.1.1714

Les os de François Bécard, agé de onze ans, trouvés dans les fossés auprès de la porte des Quatre-vents après avoir été rongés par une beste cruelle ont été ramassés et enterrés dans le petit cimetière le 13 janvier.

P. BOUCAUT                


Sources : registres paroissaux du village de Villemaur.
Texte déposé par Alain Broquet
Lui écrire Voir son site




1716    Thors  (10200)      1500 personnes lors d'une procession pour la fête de la Trinité.

"La presente année mil sept cent seize le sept juillet iour de la feste de la très Sainte Trinité Les reverends peres Jesuites, Fontenois et Petit ont commencé leur mission dans l'Eglise de Ste Marie Madeleine paroisse de Thors et a finy le vingt et un du dit mois et an, pendant lequel temps on a preché soir et mâtin de chaque iours et le catechisme a midy on fit a la closture une procession honorable dans laquelle on porta le tres St Sacrement en grande Solemnité, une grande partie des paroisses voisines y assistât il sy trouva plus de quinze cent personnes de tout age et condition, avant le clergé, il y avait quatre bannions, quatre croix et quatre cierges benys, apres les quelles marchaient toutes les filles, chacune en son rang, ensuite un officier avec cinquante ou soixante fuseliers et le tambour qui firent a cinq fois differentes leur decharge pour saluer le tres Saint Sacrement, il y avait aussy six recteurs d'ecoles huit curés et les deux reverends peres jesuites, devant lesquels marchaient cinq violons et deux basees, lesquels alternativement a la voix du c*ur chantaient les * les hymnes du St Sacrement a la suilte duquel plusieurs Seigneurs et Dames, chacun un flambeau a la main marchaient en rang, les hommes apres, et ensuilte les fammes chacun par ordre pendant laditte procession on fit la benediction de la croix de la mission, en abregé tout s'y passa en grande modestie et devotion a Thors le 22 juin 1716"

Remarque : il y a sûrement une erreur dans la dernière date, ce doit être 22 juillet 1716.

texte déposé par Olivier Gérard

Lui écrire




1720    Romilly-sur-Seine  10100     Victime à retardement du fameux hiver 1709 ???.

Le 24 juillet mil sept cent vingt est décédée une femme âgée d’environ 50 ans dans le moulin de Seilleres, son nom, sa naissance et ses qualités nous sont inconnues parce qu’elle avoit perdu l’esprit et habitoit ce pays depuis 10 ans a eté inhumée ce jourd’huy dans le cimetière en présence de M. Pierre Antoine Roger vicaire, M(aîtr)e Pierre Talon recteur des ecoles.

En conséquence de la famine qui suivit ce terrible hiver 1709, soit dix ans auparavant comme dit dans l'acte, nombreux furent ceux qui errèrent sur les chemins dans l'espoir de trouver un peu de quoi subsister. Beaucoup périrent sur le bord du chemin, parfois des familles entières, de là à en perdre la raison, il n'y a qu'un pas !!!

Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1720    Romilly-sur-Seine  10100     Triple noyade dans l'Aube.

06.12.1720 Nicolas Louis et Alexis BELLEMERE frères âgés de 23 ans environ et le second de 19 ans et Martin Vergeot âgé de 14 ans ont été noyés dans l’Aube vers Charny.

Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1722    Romilly-sur-Seine  10100     Reconnaissance de cadavre.

L’an mil sept cent vingt deux et le sixième jour du mois de juin, nous nicolas Trasse curé de cette paroisse apres nous être transportés vers les moulins de ce lieu nous y avons trouvé le corps d’Estienne josselin noyé le trente et un may dernier dans la seine vers les bois qui sont apres le prey du gros chêne, lequel venoit d’estre levé par mon sr. Roger vicaire de cette paroisse revetu de surplis et étole, dans un endroit un peu plus bas que celui où il avoit été noyé assisté d’andré dolat l’aisné bachoteur, et claude Caÿn garçon, et apres avoir examiné le corps et visage dud deffunt nous l’avons quoy que déjà diforme reconnu pour notre parroissien et avons declaré qu’en notre qualité de curé, nous allions proceder a sa cepulture et inhumation, dont et de tout ce que dessus nous avons pris acte, revetus de surplis et Etole en presence de mrs Estienne machault marchand boucher et pierre bardin boulanger demeurant aud Romilly, qui se sont soussignés avec nous les en ayant requis publiquement, et a l’instant nous nous sommes transportés processionnellement en notre église parroissiale et apres y avoir chante les prieres accoutumées, son corps a été inhumé dans le cimetiere de cette eglise en presence de jeanne milet veuve d’antoine josselin sa mere, de loüise josselin sa soeur d’antoine Feillet son beau frère de ses autres parent et amis, et des susnommez.
Signé : ROGER, vicaire de Romilly – E. MACHAULT – Pierre BARDIN – TRASSE curé de Romilly




1722    Romilly-sur-Seine  10100     Inhumation dans l'église.

L’an mil sept cent vingt deux et le quatrième jour de septembre, honorable homme claude adam receveur général des revenus temporels de l’abbaye de Seilleres de cette paroisse est décédé hier en la communion de notre mère sainte église après avoir reçu tous les sacrements âgé d’environ cinquante six ans.
Son corps a été inhumé aujourd’ui dans la nef de cette église du côté de l’Evangile, au pied de l’autel des ste Barbe et ste jeanne en présence de messieurs les curés de Pars, les vicaires de St hilaire et de ceans le chapelain de ce lieu et un Religieux de L’abbaye de seilleres, de maitre henry adam, prêtre sacristain de villenauxe, nicolas adam femier de ferreux, jean adam, fils, Estienne Bazin, just Lombard gendres dud defunt et autres parent et amis en grand nombre.
Signatures : BONHOMME curé de PARS, ROGER vic de Romilly

HOULLIER- L FOURNERA – TRASSE curé de Romilly


Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1727    Romilly-sur-Seine  10100     Une marraine bien jeune.

L’an mil sept cent vingt sept et le Onze septembre est née et a esté baptisée Marie Charlotte fille de M(aîtr)e Pierre Vergeot Garde des Chasses bois et rivieres de monsieur le Marquis de Coetlogon seigneur de ce lieu et a eu pour parain Monsieur Claude Bignon Maitre d’hostel dudit seigneur et pour maraine Mademoiselle Marie Charlotte de Coetlogon fille de haut et Puissant seigneur Messire Charles Elisabeth de Coetlogon seigneur de cette Paroisse assitée de damoiselle francoise bonnefin gouvernante deladite damoiselle a cause de son bas age et a ledit sieur parain a signé
Signatures : BIGNON – TRASSE curé de cette paroisse


Source : Archives de l'Aube
Texte déposé par Gisèle Lameth.

Lui écrire




1766    Jessains   10140      Les sanctions tombent après la visite épiscopale.

"Monseigneur L'Evêque de Troyes a fait en cette paroisse la visite Episcopale vue le mauvais état ou etait la cloture du cimmetiere le cimmetiere a été interdit".

Remarque : les actes de décès suivants indiquent que les inhumations ont lieu dans le cimetière de Trannes (commune voisine) à cause de l'interdiction.

Source : Registres paroissiaux de Jessains
Note du 10.5.1766.
Texte déposé par Olivier GERARD

Lui écrire


Sommaire      Autres départements

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.