ARIEGE






1732    Caumont  09160      Amende honnorable.

2 OCTOBRE 1732
Cause de Vincent MONROUX et Jean FREICHE, seigneurs de Caumont

Contre Jean Anouilh, du dit lieu, qui fut condamné " à se rendre, à l’issue de la messe paroissiale du lieu dit de Caumont, sous le porche de l’église, le jour qui lui sera marqué par lesdits Monroux et Freiche, où lesdits Monroux et Freiche, assis et couverts, et en présence du curé dudit lieu, des consuls, marguilliers et quatre autres des principaux habitants, tels que lesdits Monroux et Freiche voudront choisir, ledit Anouilh, tenant son chapeau à la main, leur déclarera à haute et intelligible voix comme quoi, témérairement, contre le droit et le respect dû par des vassaux à leurs seigneurs, il affecta, le 29 août dernier, de précéder ledit Monroux à l’offrande, de prendre le pain bénit avant lui, d’insulter, à l’issue de la messe et sous le porche de ladite église, tant le dit Monroux que le dit Freiche, en les tutoyant, son chapeau sur la tête, leur demandant qui ils étaient, et leur disant qu’il était autant qu’eux ; Qu’il s’en repent et leur demande pardon. Dont du tout sera dressé procès-verbal par Maître Anouilh, juge dudit lieu de Caumont, ou à son défaut par le premier magistrat, docteur ou licencié, requis sur les lieux, que nous avons commis et commettons pour l’exécution de la présente sentence. Au surplus, faisons inhibition et défense audit Anouilh de récidiver, à peine d’être procédé extraordinairement contre lui ; condamnons en outre ledit Anouilh aux dépens envers les Monroux et Freiche "

Texte déposé par Michèle Alonso-Monroux
Transmis par Josiane Freiche lors de recherches sur mon ancêtre Vincent Monroux
Lui écrire




1772    Larroque d'Olmes   09600      La fin des moulinets à gayet !!!

Sera pour mémoire que le 5 7bre de la présente année la rivière a si fort débordé quelle a entriné aux auraguels un moulinet a gayet de 6 mules que javais fait construire pour le compte de Mr Acher de St Colmbe en 1754 ensorte quil ne reste plus que celuy qui fut construit par Mr Acher un an auparavant sous la moulinette au dessus du pont des curbeliers lesquels moulinets pendant plusieurs années ocuppoient 48 enfants qui poivoient aisément gagner de quinze a vingt sols par jour,mais heureusement pour leur salut et pour lédification de la paroisse cela ne dura pas longtemps la mode du gayet ayant passé pour la 3ème fois de mémoire d'homme ensorte quil ne reste plus de celuy qui est sous la moulinette encore y travaille ton si peu quil est fermé la moitié du temps, le principal ouvrage quon y a fait de mon tems ont été des boutons de toutes groseur, et des plates pour des coliers quelque peu dolivette pour chapelets, il reste encore quelques peigneurs a buis de cette paroisse mais ils gaignent si peu quils ont toute la peine a vivre quelques uns sont passés en Espaigne quelques autres ont quité le métier et le reste tend a sa fin

Source: Registre paroissial de Larroque d'Olmes année 1772.
Texte déposé par Jean paul Blandinières.

Lui écrire


Sommaire      Autres départements

Pour déposer vos textes


© 01/07/1999 - MARCHAL Jacques
Faites-moi plaisir, copiez, copiez autant que vous le souhaitez, ce site est fait pour ça, pour que chacun vienne y puiser ce qui redonnera vie à ses ancêtres, juste une chose cependant, remerciez la personne qui a déposé le document.